la compagnie

la-cieÇa commence en 2002: conteuse cherche musicienne pour une histoire à tiroirs, afin d’offrir au public et à elle-même des respirations bienvenues. Le contrat est conclu d’emblée dans un élan de sympathie réciproque, et très vite il s’avère inclure beaucoup plus que cela : musiciennes et conteuse se découvrent réunies par une sensibilité, un langage, un «imagier»  communs; et ce qui devait être «interlude» se révèle part intégrante de l’histoire, les musiques comme les mots racontent et deviennent indissociables.

Les artistes de ContaCordes ont en commun le désir d’être des «passeuses» ou passantes, de s’effacer derrière l’histoire, d’être proches du public au point de pouvoir chuchoter, puis se taire devant les images que chacun sent naître.

A la base de chaque nouveau spectacle, une ébauche d’histoire, et des trames, ou bouts de trames, issus de contes d’origines diverses. Ces propositions sont discutées, suscitent des liens musicaux qui à leur tour influencent la construction de l’histoire dans un dialogue, une stimulation, une confrontation constantes.Les choix musicaux invitent à découvrir un répertoire essentiellement de notre temps, dans un voyage où prime l’adéquation aux images évoquées…et les coups de cœur; on pourrait se contenter de suivre la conteuse, d’être attentif aux rebondissements du scénario, à la poésie du texte, aux geste, danses et mimiques des artistes; mais on peut aussi, comme Bernstein nous le suggère, se contenter d’«écouter les notes, les sentir qui se déplacent autour de nous, bondissent, sautillent, se heurtent, s’éclatent, glissent… et tâcher de n’apprécier que cela».

La Compagnie ContaCordes aime les histoires et les airs. La même exigence, le même soin, le même amour sont portés aux uns et aux autres; à chaque son sa place, tout raconte.

La Compagnie ContaCordes tente de tisser des liens entre un patrimoine culturel et une expérience quotidienne et intime, le tout dans un souci de garder notre histoire «vivante» à travers l’oralité et l’improvisation.

Dans un monde ultra visuel, ContaCordes invite à voir les images dans sa tête, à allumer sa «télévision intérieure».

La Compagnie ContaCordes a monté deux spectacles pour adultes, “la Fille qui cherchait son Amour dans une Orange” et “Vivaces Fugaces”, ainsi que cinq spectacles tout public , “Nom de bleu”, “Melissa la Menteuse”, "Paroles d'Oiseau", “Taïga”, et "MiroirmiroiR".

 
  • 2012-2013
     
  • A l'affiche en 2016 !
  • Nouveau spectacle !
    Nouveau printemps, nouveau spectacle ! La Compagnie ContaCordes décide pour la première fois de s'adresser aux tout petits (pas si petits, diront certains) en s'attaquant à la Grande Aventure de Boucle d'Or. Au programme, et avec la complicité de Philippe Campiche à la mise en scène, et de Véronique Aeschimann pour la mise en mouvements, des pieds qui tapent le sol ou se promènent le long d'une harpe, des mots qui s'embrouillent, l'odeur des bêtes sauvages et de la forêt au printemps. Première le dimanche 27 novembre 2016 à 11h15 à la Maison de Quartier de la Pontaise, qu'on se le dise !